renovation energetique la reunion

La rénovation énergétique à La Réunion

Découvrez tous nos guides pour vous aider dans vos travaux d'éco-rénovation à l'île de La Réunion.

En savoir plus

Avec une production d’électricité encore majoritairement liée aux énergies fossiles et au carbone, l’île de La Réunion est un territoire en forte croissance démographique qui doit embrasser la révolution énergétique. Il s’agit d’un enjeu fort de développement dans un contexte de climat tropical humide et insulaire, couplé à des contraintes liées à l’altitude. Se lancer dans un projet de rénovation énergétique à La Réunion est complexe. Pour la grande majorité des bâtiments de l’île, il faut améliorer le confort d’été en incitant au développement de la ventilation naturelle et en poussant les concepts de construction bioclimatique.


Vous êtes un particulier et vous cherchez des solutions pour mieux maîtriser votre consommation d’énergie ? Vous souhaitez améliorer le confort d’été dans votre logement et réduire votre consommation de climatisation ? Vous avez besoin d’idées neuves, originales et durables pour mener à bien une rénovation complète ? Vous trouverez sur ce site des informations complètes.

Isolation thermique

L’isolation thermique est la première étape d’une rénovation énergétique réussie.
Pour lutter contre les fortes chaleurs et éviter de voir la température grimper à l’intérieur de votre logement, une bonne isolation thermique est essentielle. À La Réunion comme dans d’autres zones géographiques concernées par un climat tropical, le recours à la climatisation en été est souvent inévitable. Pour réduire cette utilisation de la production de froid, pensez à soigner votre isolation.

  • Vous pouvez lancer un audit énergétique ou un bilan thermique qui va identifier les points faibles de votre logement. Il peut s’agir de la toiture (fortement exposée aux rayons du soleil) mais aussi de vos murs et notamment de vos ouvertures.
  • Ensuite, agissez et évaluez vos progrès.

Une bonne isolation thermique peut être couplée à une réflexion globale sur la conception du bâtiment et sur l’amélioration de certains de ses aspects. C’est le cas notamment en réfléchissant à l’orientation de la toiture, au positionnement des fenêtres ou encore à la composition des combles.

Ventilation naturelle

Afin de réduire la température ressentie à l’intérieur d’un logement, il n’existe pas que des solutions techniques et coûteuses. Vous pouvez aussi avoir recours à des opérations manuelles et notamment utiliser la ventilation naturelle. L’idée est de penser dès la conception d’un logement ou lors de sa rénovation à la circulation de l’air.

Grâce à une bonne disposition des pièces, à des volets jalousie ou encore à des brasseurs d’air, vous pouvez disposer d’une ventilation naturelle puissante. En complément, une ventilation mécanique (simple flux, double flux, hygrorégulée) peut réduire l’humidité dans l’air et redonner à votre intérieur un vrai confort.

Climatisation solaire

Lorsque la ventilation naturelle d’un logement ne suffit pas et/ou que l’orientation d’un bâtiment n’est pas optimale pour favoriser le maintien d’une température de confort basse, le recours à la climatisation est indispensable.

Bonne nouvelle, l’île de La Réunion bénéficie d’un ensoleillement exceptionnel qui permet de déployer une climatisation solaire très efficace. Le principe est d’utiliser le rayonnement solaire pour alimenter ensuite une machine à absorption ou à adsorption voire un climatiseur par dessiccation pour produire du froid. Vous bénéficiez de performances optimales tout en générant des économies d’énergie, l’idéal pour votre logement à La Réunion. Découvrez-en plus à ce sujet.

Installation climatisation

En construction ou rénovation, il est important de songer au système de climatisation. Celui-ci peut vous permettre de réaliser des économies d’énergie si vous choisissez des équipements de qualité couplés à des solutions d’isolation thermique et de ventilation naturelle performantes. Climatiseur monobloc, climatiseur multi-splits ou encore pompe à chaleur réversible, il existe un équipement qui correspond forcément à votre besoin et à votre budget à La Réunion.

Au-delà de la pose, ne négligez pas l’entretien de votre climatisation : cela vous évitera un remplacement prématuré générateur de frais et de tracas supplémentaires. Nous vous conseillons de souscrire un contrat d’entretien annuel pour gagner en sérénité.

Chauffage solaire

Parmi les énergies renouvelables disponibles pour alimenter votre système de chauffage, l’énergie solaire est essentielle à La Réunion. En installant des panneaux thermiques chez vous, vous pouvez satisfaire à vos besoins de production d’eau chaude sanitaire et à vos besoins en chauffage pour les périodes les plus froides. Pompe à chaleur solaire, chauffe-eau solaire ou encore système de chauffage pour piscine, les solutions à votre disposition sont nombreuses.

Afin d’obtenir une production solaire optimale, il est important de s’intéresser à l’orientation des panneaux. La bonne inclinaison / orientation, vous permet de profiter au mieux de l’ensoleillement de La Réunion (4450 W / m² / jour à l’horizontal) et des 1 350 heures de soleil que l’île reçoit annuellement.

Chauffage énergie renouvelable

Concilier besoins en chauffage et respect de l’environnement en utilisant des énergies renouvelables, c’est possible. À La Réunion, il est notamment très simple d’utiliser l’énergie solaire pour la production d’eau chaude sanitaire. Mais le soleil – et plus particulièrement la luminosité – peut aussi aider à alimenter un système de chauffage complet pour faire face à la saison fraîche, notamment si vous habitez les Hauts.

Selon la localisation de votre maison ou de votre appartement sur l’île, il est important de balayer les différentes solutions qui sont à votre disposition : géothermie, pompe à chaleur air-eau, association avec un système de chauffe-eau thermodynamique ou encore chauffe-eau solaire photovoltaïque par exemple.

Entreprise RGE La Réunion

entreprise-rge-la-reunion

Afin d’aider les particuliers à identifier des professionnels qualifiés et pour donner accès à des aides financières, la mention « reconnu garant de l’environnement » (RGE) a été créée en 2011. Les professionnels peuvent l’obtenir après un examen de leur situation financière, une vérification de leur assurance et s’ils satisfont à des exigences en matière de savoir-faire technique.
Faire appel à un professionnel RGE vous permet de bénéficier de certaines aides et de subventions. C’est le cas par exemple avec la prime énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ), les aides à la rénovation énergétique distribuées par l’ANAH ou encore avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), devenu “MaPrimeRénov’ “, un dispositif indemnisant notamment les protections contre le rayonnement solaire.

Les aides et subventions pour la rénovation énergétique à La Réunion

Economisez jusqu’à 80% sur votre rénovation énergétique à La Réunion.
En France d’outre-mer, vous pouvez bénéficier des aides à la rénovation énergétique dispensées en métropole et profiter de dispositifs sur-mesure, pensés spécialement pour notre territoire insulaire. Du dispositif « Ma Prime Rénov » en passant par les certificats d’économie d’énergie (prime CEE La Réunion) sans oublier le chèque photovoltaïque région Réunion ou les aides à l’amélioration de l’habitat, vous pouvez cumuler plusieurs dispositifs.

Certains sont directement liés aux conditions de revenus ou encore à votre statut de propriétaire. Parfois, c’est la qualification du professionnel qui se charge des travaux qui importe (pour disposer de certaines aides, la personne qui intervient doit avoir la qualification RGE).

Les zones climatiques de l’île de La Réunion

Étant donnée sa situation dans l’hémisphère sud, dans un milieu tropical, La Réunion dispose d’un climat marqué par de grandes saisons. La saison des pluies qui s’étend de novembre à avril, et la saison dite « sèche » de mai à octobre. Le plus grand enjeu en matière de confort et de construction consiste à parvenir à maintenir une température fraîche en été pour les logements situés à basse altitude, avec une humidité réduite notamment pour les logements situés dans les Hauts.

La Réunion est exposée à un climat de type tropical humide tempéré largement influencé par l’océan. Très variable, ce climat doit sa versatilité au relief imposant de l’île et on distingue sur le territoire de nombreux microclimats. Il est possible de découper l’île de La Réunion en cinq grandes parties selon les spécificités géographiques.

  • La partie Nord qui intègre Saint-Denis et Sainte-Marie.
  • La partie Ouest avec Le Port, Saint-Paul, les Trois-Bassins et Saint-Leu.
  • La partie Est qui s’étend de Sainte-Suzanne jusqu’à Sainte-Rose et englobe notamment Saint-Benoît.
  • Le Sud avec sur la partie ouest Les Avirons et l’Étang Salé puis la zone intégrant Le Tampon.
  • Enfin, le Sud-Est composé de Saint-Joseph et Saint-Philippe avec à l’extrême la Pointe de la Table.

Toutes ces zones peuvent être touchées de manière homogène ou au contraire très différente par des événements météorologiques comme de fortes pluies ou des épisodes de chaleur.

Un autre découpage consiste à appréhender le relief de l’île et à s’intéresser à l’altitude. En effet, selon l’altitude à laquelle se situe un logement, les spécificités climatiques et notamment le risque de condensation apporté par le taux d’humidité élevé ne sera pas le même. En utilisant ce découpage par altitude, on peut déterminer quatre zones.

  • Une zone avec une altitude inférieure à 400 m qui concerne tout le littoral.
  • Une deuxième zone qui s’enfonce dans les terres avec une attitude jusqu’à 600 m.
  • Une zone très réduite avec une altitude allant jusqu’à 800 m.
  • Enfin, tout l’intérieur de l’île dont le relief important apporte un niveau au-dessus de la mer qui dépasse 800 m (avec le Piton de la Fournaise et le Piton des Neiges comme sommets).

On estime qu’une personne sur deux qui réside à La Réunion habite dans la première zone à une altitude inférieure à 150 m. Un quart des résidents vivent à « mi pente », soit entre 150 et 400 mètres d’altitude. Le dernier quart est ainsi réparti dans les « Hauts » à 400 m ou plus.